Yoga et santé mentale

Qu’est ce que le yoga ?

En sanskrit, yoga signifie « union » : plus précisément union du corps, de l’esprit et de l’âme. Pour parvenir à cette union, on pratique différents exercices de respiration, concentration, méditation, et des postures (« Asanas » en sanskrit). De nombreuses formes existent :

  • le Hatha Yoga. Le plus couramment pratiqué, « hatha » fait référence à l’utilisation de postures, tout simplement. Ainsi, le hatha yoga se retrouve dans de nombreuses formes de yoga (bikram yoga, etc.)
  • le Yoga Nidra. Proche de la sophrologie, cette forme de yoga cultive un état de relaxation douce, entre la veille et le sommeil. Le Yoga Nidra est souverain pour traiter les problèmes d’insomnie.
  • le Kundalini Yoga. Ce type de yoga permet de dénouer les « noeuds énergétiques » et dynamise les « chakras », il renforce le système immunitaire, et exerce une action bénéfique sur le système nerveux et endocrinien.
  • le Bikram Yoga. Il s’agit d’une ramification du Hatha Yoga spécifiquement développée pour étirer, réchauffer les muscles et les tendons, en suivant une série de 26 postures spécifiques.
  • le Bhakti Yoga, aussi appellé Yoga de l’Amour. Son but est d’atteindre l’illumination en se concentrant sur l’idée d’amour divin, et ne faire qu’un avec cet amour.

 

Bénéfices

Le yoga apporte de nombreux bénéfices.

Psychiques

Des chercheurs de l’université de Duke (Caroline du Nord) ont compilé l’ensemble des études scientifiques à propos de l’impact du yoga sur la santé mentale : http://journal.frontiersin.org/article/10.3389/fpsyt.2012.00117/full

Ces études montrent que le yoga peut apporter un bien-être pour de nombreux troubles neuro-psychiatriques : dépression, hyperactivité, insomnies, schizophrénie, troubles de l’alimentation, apprentissage et difficultés congnitives… Les auteurs restent prudents cependant : parfois, il est difficile de dissocier les bénéfices du yoga des simples bénéfices de l’interaction sociale (l’individu avec le groupe de yoga).

Physiques

Les bénéfices du yoga ne se limitent pas à son aspect psychique. Il permet ainsi de gagner en souplesse, d’apprendre à redevenir maître de son corps, de se sentir mieux dans sa peau… Plus largement, le yoga donne davantage d’énergie au quotidien, améliore la résistance à la fatigue, facilite la digestion et la circulation sanguine… En termes de douleurs, le yoga a également un rôle à jouer, puisqu’il aide à diminuer les douleurs du dos, du cou et celles liées à l’arthrite.

Vidéo

Un reportage sur le yoga diffusé sur Arte :


Pour qui ?

Le yoga est une discipline ouverte à tous : enfants, ados, adultes ou personnes âgées. Quant aux personnes handicapées, elle peuvent également pratiquer, tout comme les femmes enceintes (sauf contre-indications spécifiques).

Contre-indications

Attention, dans certaines situations, il est déconseillé de pratiquer le yoga ; c’est le cas pour les  personnes soufrant d’un problème de hanche notamment. C’est également le cas pour les personnes atteintes de lombalgie, de sclérose en plaque ou d’épilepsie. Et en cas d’intervention chirurgicale récente datée de moins de 6 mois, soyez prudents ! Il est important de toujours rester à l’écoute de son corps. En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin traitant.

5.00 avg. rating (94% score) - 1 vote